Mon avis sur Mission divine, de Stéphane Durand-Souffland

Étienne est un pauvre mec paumé, qui n’a pas trouvé de sens à sa vie. Sylvia lui en donnera un. Avec elle, il a un titre, une mission dans son royaume imaginaire, une raison d’avancer. Les frontières entre le delire et le réel fondent et se confondent. Un jour, Étienne tue pour conjurer un sort. La machine juridique se met en marche, entre evaluation psychiatriques et besoin populaire d’un procès.
On lit ce livre comme on est happé par une série policière. Du Columbo: on connaît le tueur, sa méthode et même son mobile. Et pourtant, on continue de lire, car c’est sidérant. On voit ce qui se joue au procès, mais aussi avant. Et on prend conscience que la Justice n’est pas cette femme aux yeux bandés et à la balance, mais une affaire d’hommes et de femmes.

Tenté par ce livre déstabilisant ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s