Mon avis sur Hier, journalistes, de Charon et Pigeolat

Journaliste, voilà un métier qui fait rêver. Partir à l’aventure, parcourir le monde en l’arpentant au fil des trains et des bateaux, le décrire et l’analyser à travers de longs articles, le propos porté par sa plume qui devient un gagne-pain. C’est ce qui pousse des centaines de candidats à tenter leur chance auprès de la poignée d’écoles de journalisme reconnues par l’état et la profession, aussi prestigieuses que sélectives.

Mais une fois sur le terrain, téléphone vissé à la main, appareil photos autour du cou et 338578 bics dans le sac à dos, vient le désenchantement. Les grands reporters sont rares, aujourd’hui, ce sont plutôt des pigistes, comprendre des journalistes payés à l’article, qui remplissent les pages monde des journaux. Qui dit pigiste, dit travail précaire. On ne sait jamais ce que l’on gagnera à la fin du mois. Lorsque les journalistes optent pour un travail au sein d’une rédaction, ils découvrent que les horaires n’existent pas. Il y a toujours à faire et toujours plus. Aux papiers d’hier, il faut ajouter un enrobage multimédia d’aujourd’hui. Si une manifestation éclate à 4h du mat sur un rond-point, il faut y aller. Si le procès d’assises se termine au milieu de la nuit, il faut rester. Autant dire que la vie de famille en prend un coup.

Face à cette précarité, à la désillusion, la perte de sens et au rythme plus que soutenu de ce métier, que beaucoup de journalistes abandonnent les colonnes au bas desquelles ils écrivaient leur nom. Pour une vie plus stable, plus simple et mieux payée. Et notamment les femmes qui subissent davantage la précarité et la pression familiale . C’est ce que raconte cet essai on ne peut plus académique que tout aspirant journaliste devrait lire afin de savoir ce qui compose aussi ce métier de rêve.

Et vous, quel est votre métier rêvé ?

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s