Mon avis sur Ressac, de Diglee

Ressac: retour brutal des vagues sur elles-mêmes, lorsqu’elles ont frappé un obstacle.


Il n’y avait pas de plus juste mot pour qualifier ce livre. Une illustratrice part dans une abbaye bretonne le temps d’une retraite. La mer, un morceau de flan et me PMU du coin. Elle veut se recentrer sur elle, après un drame personnel. Son beau-père est malade. Il a eu un accident. Il est différent. Depuis longtemps. Il est autre désormais malgré son enveloppe qui reste la même. C’est dur. Difficile à appréhender, difficile à accepter. Dans sa petite chambre perdue dans l’abyssale demeure, elle lit, peint, dessine. D’autres femmes ont trouvé refuge ici. Elles se ressemblent. En quelque sorte. Souvent, elle sort de l’abbaye. Pour voir la mer s’ébrouer, les chevreuils la saluer, le sucre glisser sa bouche. Elle prend le temps de se protéger.


J’ai bien aimé l’ambiance de ce livre. La Bretagne, une vieille bâtisse, la vie simple. Ce sont des choses que j’aime. J’attendais toutefois un peu plus d’introspection. L’autrice en dit sur elle à travers les autres. Ce n’est pas plus mal, c’est différent. Mais je pense que ça séduira davantage de personnes.


Vous l’avez lu, aimé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s