Mon avis sur Les Serpents viendront pour toi, d’Emilienne Malfatto

Maritza est morte. Assassinée sur le seuil de sa ferme, nichée là où les montagnes percent les nuages qui dévalent la roche pour former des rivières. Malgré l’accord signé entre le gouvernement et les FARCS, les Colombiens, et en particulier les « leaders sociaux » vivent toujours sous la menace de se voir arracher à la vie et aux enfants qu’ils ne verront pas grandir. Émilienne Malfatto lui donne une voix, la détachant de la masse et des chiffres qui s’alignent. Une enquête à l’allure de lettres, où perce la poésie disséminée dans Que sur toi se lamente le Tigre.


Si vous aimiez ce premier roman, auréolé du prix Goncourt de sa catégorie, vous vous laisserez révolter par les mots de ce nouveau texte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s