Mon avis sur Tant pis pour l’amour, de Sophie Lambda

On ne va pas se mentir, j’ai mis du temps avant de craquer pour cette BD qui raconte une histoire non pas d’amour mais de manipulation. Pourquoi ? Aucune idée. Ou alors peut-être le fait de la voir adulée par tous (esprit de contradiction, es-tu là ?). Et puis, j’ai cédé. Je ne suis qu’une femme. Et comme tout le monde, je me suis faite avoir.

Par la démarche d’abord, salvatrice et sincère. Par le personnage principal ensuite, qui alterne entre doux son des éloges murmurés sur l’oreiller par l’être aimé à violence sans nom, perpétrée par ce même être, finalement assez minable. On voudrait prendre cette inconnue, cette amie, cette soeur par la main, pour l’extraire de ses cases. On lit, boule à la gorge et colère au ventre, qu’apaisent des clins d’œil à l’art et un large recours au second degré.

C’est une BD intelligente, dans sa construction, dans son ton, dans son choix de personnages, qui a trouvé l’équilibre entre récit et déconstruction d’un engrenage qui sera toujours trop fréquent. À offrir à toutes et à tous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s