Mon avis sur Le Coeur synthétique, de Chloé Delaume

Adélaïde vient de se séparer de son compagnon. Elle avait fait le tour de la relation. Seulement, elle découvre qu’à 46 ans, elle ne plaît plus autant que lorsqu’elle en avait 20 ou 30. Elle sait qu’il y a plus de femmes que d’hommes, et en particulier à Paris, où vit cette éditrice. Elle tente, tâtonne, encouragée par ses amies. Elle fuit la solitude. Va de déboire en déboire. Au travail non plus, ce n’est pas la joie. Le groupe vient d’être racheté et la ligne éditoriale change.


Globalement, c’est une lecture agréable, qui se lit vite. On croirait retrouver une Bridget Jones parisienne. Pas mal de thèmes intéressants sont évoqués : la sororité, le fait qu’une femme de 46 ans ne plaît plus autant qu’une plus jeune (il y a d’ailleurs des études qui mettent en lumière que les femmes trouvent attirants des hommes de leur âge, or chez ces messieurs, ils vont, à partir du milieu de leur vie, trouver plus attirantes des femmes plus jeunes), le monde capitaliste qui exige des résultats, même dans un domaine lié à l’art. Seulement, aucune n’a vraiment été explorée en profondeur. C’est dommage. Ça en fait une bonne lecture mais pas un livre inoubliable.


Et vous, vous l’avez lu, aimé ?

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s