Mon avis sur Clint et moi, d’Eric Libiot

Clap de début. Clint et le narrateur, c’est une histoire d’amour, mêlant obsession et admiration. Mais Clint n’est pas au courant. Le narrateur grandit en couvant du regard cet acteur et ce réalisateur qui incarne peu ou proue la figure de Dieu (du cinéma, au moins) à ses yeux. Il le regarde fouler la poussière des déserts dans les westerns, chapeau de cow-boy vissé sur la tête. Waouh. Quel stature. Il voit le monde à travers ses yeux grâce à ses films. Waouh. Il a tout compris. Avec une plume trempée dans l’humour et l’auto-dérision, le narrateur raconte cette passion, qui ressemble à celle que ressent le garçon timide pour la plus belle fille du lycée. Il rêve, il se souvient. De la première fois où il le voit a l’écran à leur premier rendez-vous dans le cadre d’un article, en passant par les visionnages dans les salles sombres de ses films, admirant dans le noir son idole. Les références défilent. La passion monte à la tête et lui fait passer (parfois un peu trop rapidement) des westerns aux magazines spécialisés, de l’adolescence à l’âge adulte, avec Clint comme unique fil rouge. L’objet de son cœur daignera-t-il lui adresser un regard ? C’est dans la boîte (qui contient le livre). 🎥
Vous l’avez lu, aimé ? Vous êtes fan de Clint aussi ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s