Mon avis sur Rouge pute, de Perrine Le Querrec

Voici ma chronique sur ce texte qui raconte l’histoire de femmes battues. A mettre entre les mains de tous et toutes.

Taper fort,
avec des mots,
pour elles.

Entendre et raconter,
se souvenir et raconter,
raconter pour se sauver.

Trembler,
devant une silhouette,
voir la porte se refermer.

D’accord pour moi,
pas les enfants,
pour les enfants.

Et les voisins, le silence.
Et la communauté, le silence.
Et les procédures, la violence.

Répondre,
pourquoi elles ne sont pas parties,
pourquoi elles sont restées.

Rester ou fuir,
Rester ou être tuée,
Fuir ou être tuée.

Raconter ces âmes
qui se jugent,
qui réapprennent.

Raconter ces corps
qui gardent en eux
les réflexes et la peur.

Boire un café,
savourer une liberté,
y laisser des traces de rouge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s