Mon avis sur Une Erreur de parcours, de Robert et Biancarelli

Hello à tous ! Je vous parle aujourd’hui de cette (grande) BD. Pendant 150 pages, on suit les débuts de Sylvestre Rupert-Levansky, aujourd’hui président de la cour d’assises de Metz. Il s’apprête à prendre sa retraite et se remémore sa toute première affaire, c’est celle-ci qu’on va suivre le long de ces pages, mais à mesure que l’enquête avance, elle s’efface pour laisser place au quotidien de celui qui deviendra président de la cour d’assises. Il est en plein séparation avec son amie de l’époque, qui trouve qu’il est devenu ennuyeux.


J’ai bien aimé ce livre et la manière dont l’affaire initiale s’efface devant l’autre histoire. Je l’ai lu d’une traite. Difficile d’en dire plus sans doute entrer dans les détails. C’était mon premier polar BD, je n’ai pas d’éléments de comparaison, mais j’ai trouvé les codes couleurs efficaces, ils permettent de passer d’une histoire à l’autre sans se perdre. Bémol toutefois, sur la 4e, un “dernier procès” est évoqué, je pensais donc qu’il y aurait une enquête dans le présent du personnage, j’ai attendu de nombreuses pages avant de comprendre que la seule enquête qui serait développée est celle du temps de sa jeunesse. Vous l’avez déjà lu? Vous l’avez aimé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s