Mon avis sur Les Femmes de, de Caterina Bonvicini

Très bonne lecture grâce à Caterina Bonvicini qui raconte l’histoire des femmes liées à Vittorio. Il y a ses filles, sa mère, son épouse, sa sœur et sa maîtresse. On se croirait presque dans un jeu de sept familles. Alors qu’elles l’attendent toutes autour d’une table pour partager un repas (épouse et maîtresse incluses, oui, oui), Vittorio envoie un message à l’une d’elle pour dire qu’il ne viendra pas. Il part pour un an, pour prendre des vacances. Le choc passé, la vie, ma foi, poursuit son cours.


J’ai bien aimé ce livre dont je n’avais pas entendu parler et que je n’avais pas vu passer ici, merci @placeronde pour tes conseils, et que je considère être une sorte de huis clos. J’entends les puristes crier au scandale: effectivement, on n’est pas chez Sartre, l’histoire se déroule dans différents lieux mais on reste prisonniers des pensées de ces personnages qui ne tournent qu’autour de Vittorio et des autres femmes qui occupent sa vie. Ces pensées évoluent lentement au fil des jours qui passent et rendent le souvenir de cet homme plus trouble. Les rapports changent, eux-aussi, à mesure que s’efface la bataille pour gagner son attention. L’autrice jongle entre les différents points de vue avec brio, ce qui en fait un texte réussi.
Vous connaissiez ce livre ? L’avez-vous lu? Aimé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s