Mon avis sur La Fille du train, de Paula Hawkins

Coup de cœur pour ce livre que j’avais beaucoup vu par ici et sur Instagram. Une femme passe chaque jour devant une maison, en se rendant en train à Londres, et commence à imaginer la vie de l’homme et de la femme qui y vivent ensemble. Jusqu’au jour où elle voit quelque chose qu’elle n’aurait pas dû voir. Le lendemain, la femme disparaît.
J’ai ADORÉ ce bouquin. La narratrice est un anti-héros, comme on dit sur les bancs de la fac. Un mot élégant pour désigner cette femme alcoolique, qui a été trompée puis quittée et qui ment à sa coloc qui est aussi sa seule amie. Elle était complètement torchée LE jour où il ne faut pas, sans que ce soit une surprise puisqu’elle l’est tous les jours, où presque. Ça change des détectives British fumant la pipe (no offense Sherlock). Si lors des premières pages, le lecteur ressemble aux vaches regardant passer les trains, l’histoire se concentre rapidement autour d’une poignée de personnes, pas de quoi remplir un wagon, ce que j’adore parce qu’on peut fouiller et essayer de résoudre le mystère par nous-mêmes. Dans ce bouquin, on se laisse complètement cahoter de l’un à l’autre, persuadée d’être enfin sur les rails. Mais il apporte aussi un côté très humain, on vit la détresse de cette femme et la mécanique qui la conduit à boire. Le livre se lit à la vitesse d’un TGV. À dévorer ! Promis, il est meilleur que les sandwichs du wagon-bar. Et vous, vous connaissez, vous avez lu, aimé ?

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s