Mon avis sur Changer l’eau des fleurs, de Valérie Perrin

Capture d’écran 2019-12-21 à 12.27.34.png

J’ai découvert cette petite pépite grâce à @labiblidelili. J’ai attendu avant de m’y mettre, craignant le feelgood qui n’est pas trop mon truc. J’ai fini par me laisser tenter.

J’ai été très touchée par ce livre. Par Violette, la gardienne de cimetière, par sa fragilité et sa force. J’ai eu de la peine pour elle en lisant que son mari ne lui portait pas d’intérêt, qu’elle bataillait avec elle-même pour réussir à tout faire tenir debout, dans l’indifférence la plus totale. J’ai admiré sa douceur, imaginé sa petite cuisine, la fumée qui sort de la tasse de thé, la chaise sur laquelle les visiteurs du cimetière s’abandonnent aux confidences.

J’ai été très émue par ces scènes racontées entre ces barrières où chacun devient plus vulnérable, parce que confrontée au trou noir qu’a laissé un départ. J’ai souri en voyant que, même là, même dans cet endroit, la vie resurgit. Je craignais le feel good et j’ai découvert les longs combats, propres à chacun mais universels à la fois, pour apprendre à vivre avec la peine qu’entraîne la perte de l’être cher. Ce roman n’est pas parfait, mais c’est l’un des plus humains qu’il m’ait été donné de lire.

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s