Mon avis sur Le Mystère Henri Pick, de David Foenkinos

henripick

4/5. Le bruit de la pluie bretonne et celui de la mer, une vieille dame avec du caractère, un couple d’amoureux de la littérature, deux quinqua qui s’oublient, une pizza fumante et une enquête de 323 pages.
Comme il est simple de se laisser emporter par le tourbillon médiatique tracé à coups de crayons colorés qu’a provoqué un manuscrit oublié dans une bibliothèque et porté par une éditrice passionnée. Comme il est facile de se glisser derrière un journaliste oublié avide de reconnaissance qu’il pense trouver en se lançant dans une enquête sur l’auteur de ce livre qui agite les libraires et le Paris intellectuel.
Léger au premier abord, l’auteur parsème quelques phrases qui évoquent les blessures, bien banales, qu’affrontent ses personnages. Si aux premiers chapitres chacune d’elles est chassée par un trait d’humour ou un nouvel élan qui ressemble au coup de pédale d’une bicyclette, elles se font plus régulières. Lentement, le livre dévoile ces personnages que la solitude ceint ou dont les proches ne voient plus que les rides qui se creusent. Un livre touchant qui donne envie d’oublier la banalité du quotidien et de redécouvrir ses proches.

Et vous, vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Il vous a fait penser à d’autres lectures ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s