Mon avis sur La vérité sur l’affaire Harry Québert, de Joël Dicker

Capture.PNG

3.5/5. Une nouvelle première fois en perspective, il s’agissait en effet de mon premier Joël Dicker.

Un jeune auteur en panne d’inspiration vient en aide à son ancien professeur de littérature, accusé du meurtre d’une jeune femme, Nola. Il est arrêté et emprisonné. Le jeune auteur va enquêter pour découvrir ce qu’il s’est passé des années plus tôt dans cette petite ville tranquille des Etats-Unis.

Un roman policier que j’ai dévoré mais que j’ai trouvé un peu long sur la fin. On a l’impression qu’il ne va jamais finir, il y a toujours un rebondissement. Au final, le meurtrier était celui que j’avais identifié comme suspect n•2. L’auteur réussit toutefois à dresser le portrait de cette petite ville américaine avec brio, on a l’impression d’y être et d’en connaître les rouages, les personnages sont travaillés, j’ai adoré celui de Nola, et on y croit. En filigrane se dresse la hantise de la page blanche. Bref, c’était mon premier Dicker, j’ai adoré les images qu’il provoque mais moins la structure du récit. Je pense que je me lancerai dans son dernier livre, La disparition de Stéphanie Mailer, qui de plus est, m’a été recommandée par l’un de vous.

Et vous, votre avis ?

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s